Le manifestE 

d'Hortus & Orace

 

Le design en permaculture, un métier nouveau que nous sommes fiers de porter et de vous présenter ici. Ce manifeste est une ébauche de la philosophie avec laquelle nous abordons ce métier plein de ressources. Parce qu'ils sont encore des sujets méconnus, mettons-nous d'accord sur certains points... en commençant par ces drôles de noms. Au-delà de remettre de vieux et beaux prénoms au goût du jour, comme on aime à le faire en permaculture, Hortus & Orace sont deux mots qui en disent beaucoup sur notre façon d'aborder notre travail. C'est la contraction de tout ce en quoi nous croyons et de la façon dont nous voulons y arriver au travers des projets que vous nous confiez.

ivan-bandura-PdmlvIuJujc-unsplash_edited

"Faites l'Hortus, pas l'ager"

Hortus. Le jardin luxuriant, en latin. Ce mot nous a été inspiré par la lecture du livre Jardins-forêts, de Fabrice Desjours. Dans celui-ci, il nous invite à repenser nos modèles agricoles pour, globalement, transiter d'un système "Ager", basé sur la monoculture et le champ labouré, dont nous connaissons aujourd'hui les limites ; à un système "Hortus", dont l'élément central est l'arbre, qui permet de créer des systèmes abondants, résilients et diversifiés, à base de plantes vivrières, médicinales et utilitaires. Nous partageons très largement sa vision car, comme lui, nous croyons beaucoup au potentiel de l'Hortus.

Donc, concrètement, Hortus, c'est la vision. C'est les tripes. C'est ce en quoi nous croyons au plus profond de notre être permacole. Et chacune de nos interventions nous en rapproche un peu plus.

ORACE - Observer, Réfléchir & Agir, Comme un Écosystème 

Tel est le crédo de la maison lorsque nous sommes sur le terrain. Du bon sens, nous direz-vous. Et vous aurez raison. C'est pourtant le fondement même de la pensée permaculturelle. L'observation est un art ancestral, parfois oublié, qui nécessite une application réelle et un entraînement de tous les jours. La réflexion, tout comme les actions, s'inscrivent en permaculture dans une logique de bon sens, d'interactions bénéfiques entre les différents éléments en place, vivants ou non, et de vision à long terme. Par essence, c'est de cette façon qu'évolue un écosystème résilient et auto-suffisant. C'est ainsi que nous nous inspirons directement du fonctionnement d'un écosystème pour penser nos projets, comme pour entretenir nos relations humaines.

Les grands principes du design

IMG_8354_edited_edited.jpg

Le design en permaculture n'est pas une technique, mais une méthode, pensée selon plusieurs grands principes : En voici un bref aperçu

Une vision holistique  

Avec le design en permaculture, le projet d'aménagement est pensé dans le contexte dans lequel il évolue. Ainsi, sont prises en compte toutes les interactions que le lieu entretient avec son environnement proche, et moins proche. Cela peut aller de la prise en compte des ressources disponibles à la façon dont l'aménagement impactera, à terme, la nature (et les humains) en place. Nous pourrions appeler cela les relations écosystémiques du projet. À titre d'exemple, pour un potager, il s'agira , du voisin qui produit beaucoup trop de tomates et serait ravi de les échanger contre quelques courgettes. 

Pour un projet d'aménagement d'un terrain de plusieurs hectares, il s'agira de prendre en compte 

observations, échanges & analyses 

Pour réaliser des projets d'aménagement qui s'intègrent dans leur environnement et qui durent dans le temps pour bénéficier aussi bien aux porteurs du projet, qu'à l'écosystème en place, il est nécessaire de prendre le temps...

Le temps d'observer le lieu et ses interactions.

Le temps d'échanger avec les différentes parties prenantes du projet pour tenter d'y déceler les plus fines volontés et de définir ensemble la raison d'être du projet.

Le temps d'analyser, en profondeur et d'une façon plus technique, les différents aspects du terrain - analyse de sol, exposition, pentes, ressources en eau, etc.

Nous accordons à ces trois étapes une importance capitale car elles sont la clé de voûte de notre travail et du succès de celui-ci.

Investir aujourd'hui pour des résultats futurs

Osons les mots. Lorsque nous réalisons un design, nous cherchons toujours à le rendre rentable. C'est-à-dire qu'il soit en mesure d'offrir, à moyen ou long terme, un retour sur l'investissement de départ. En termes de production alimentaire, ou de bien-être personnel ou encore de bienfaits pour la nature en place.

Rien n'est figé 

En design, nous créons des plans techniques qui permettent aux professionnels, et aux porteurs du projet de s'y retrouver et d'être certain que le travail soit fait de façon précise et organisée.​ Cela n'enlève rien au fait qu'un design n'est jamais un plan figé. 

Sur le long terme, un design sera TOUJOURS couronné de succès

"Quelle prétention !"... pas vraiment. Si vous revenez aux principes présentés ci-dessus, vous comprendrez qu'un design en permaculture évolue avec le temps, selon les observations faites et la façon dont nous nous adapterons à celles-ci. En pratiquant l'art de l'observation et de la remise en question, nous arriverons, ensemble, à terme, à trouver toutes les solutions adéquates. L'idée à retenir ici est qu'un design n'est pas une intervention linéaire mais bien évolutive avec le temps.

Adresse

Nouvelles

7022

0479/33.17.43

Réseaux sociaux

  • Facebook
  • Instagram

Nous contacter

logo%20ligne%20verte_edited.png